Transfert de technologies

La Faculté des Sciences et Techniques de l’Ingénieur a une longue tradition en innovation et transfert de technologies.

L’esprit d’innovation est encouragé dès le Master, tous les étudiants devant posséder une expérience en entreprise avant d’être diplômés, à travers un stage ou un travail de Master. Ce programme offre également aux entreprises et à la Faculté l’opportunité d’établir des contacts et de développer des liens solides.

Plus globalement, la Faculté des Sciences et Techniques de l’Ingénieur continue de se voir attribuer de nombres financements, par des agences diverses: la Commission pour la Technologie et l’Innovation  – environ 87 MCHF à travers plus de 300 financements depuis 2009  –, la Commission Européenne et d’autres agences de financement européennes – incluant 40 ERCs, pour un financement total d’environ 215 MCHF – ou encore l’administration suisse – avec près de 130 financement, pour un total d’environ 30 MCHF –, pour ne citer que quelques exemples.

De nombreuses start-ups ont également vu le jour à la Faculté des Sciences et Techniques de l’Ingénieur: des 304 start-ups fondées à l’EPFL, 184, soit 40%, sont issues de la Faculté. Quant aux patentes, leur nombre a plus que doublé en cinq ans, avec 33 patentes en 2012, contre 85 aujourd’hui.

Les contrats industriels continuent de représenter une partie importante des sources de financement, grâce à l’expertise et la renommée mondiale de la Faculté des Sciences et Techniques de l’Ingénieur, notamment dans les domaines du photovoltaïques ou de l’énergie hydraulique.

La Faculté des Sciences et Techniques de l’Ingénieur bénéficie du support de l’EPFL dans ces succès, sur le plan institutionnel, financier et au niveau de l’infrastructure.